Science&Vie présente sa nouvelle croisière lecteurs « CAP NORD »

Standard

140803-896x298-BANNIERE-CAP-NORD

Science &Vie a le  plaisir de vous présenter sa nouvelle croisière lecteurs « CAP NORD » qui se déroulera du 31 mai au 11 juin 2014.

A l’occasion de  cette croisière scientifique  animée par Michel Chevalet, Science &Vie vous propose un programme de conférences présentées par un plateau d’invités prestigieux :

  • Jean Jouzel, climatologue et glaciologue, vice-président du Giec  vous racontera l’histoire des grands forages glaciaires, les enjeux liés au réchauffement climatique et le rôle du Giec dans les négociations internationales.
  • André Brahic, astronome et astrophysicien vous passionnera avec ses conférences sur la naissance de l’Univers : D’où venons -nous ? Comment le système solaire s’est il formé ?

D’autres conférences en lien avec le parcours et des ateliers de navigation vous seront également proposées lors ce voyage. Vincent Cousin, directeur d’édition vous fera notamment découvrir la diversité et la richesse des publications éditées par Science &Vie

Science & Vie a le grand plaisir de vous rencontrer à l’occasion de ce programme exclusif et cet itinéraire exceptionnel  qui vous mènera jusqu’à  la partie la plus septentrionale du L’Europe, le Cap Nord tout en vous faisant découvrir les panoramas grandioses des fjords norvégiens et  des Iles Lofoten 

Pour en savoir plus sur ce programme exclusif et l’itinéraire cliquez ici http://www.croisieres-lecteurs.com/scienceetvie/

Pour réserver : renseignements et réservation possible au 0 811 020 033*  (du lundi au samedi de 9h30 à 17h30). * 0,99€ ttc/min depuis un poste fixe en métropole.

En espérant vous retrouver à bord. Places limitées.

Science&Vie présente sa nouvelle croisière lecteurs « CAP NORD »

Standard

140803-896x298-BANNIERE-CAP-NORD

Science &Vie a le  plaisir de vous présenter sa nouvelle croisière lecteurs « CAP NORD » qui se déroulera du 31 mai au 11 juin 2014.

A l’occasion de  cette croisière scientifique  animée par Michel Chevalet, Science &Vie vous propose un programme de conférences présentées par un plateau d’invités prestigieux :

  • Jean Jouzel, climatologue et glaciologue, vice-président du Giec  vous racontera l’histoire des grands forages glaciaires, les enjeux liés au réchauffement climatique et le rôle du Giec dans les négociations internationales.
  • André Brahic, astronome et astrophysicien vous passionnera avec ses conférences sur la naissance de l’Univers : D’où venons -nous ? Comment le système solaire s’est il formé ?

D’autres conférences en lien avec le parcours et des ateliers de navigation vous seront également proposées lors ce voyage. Vincent Cousin, directeur d’édition vous fera notamment découvrir la diversité et la richesse des publications éditées par Science &Vie

Science & Vie a le grand plaisir de vous rencontrer à l’occasion de ce programme exclusif et cet itinéraire exceptionnel  qui vous mènera jusqu’à  la partie la plus septentrionale du L’Europe, le Cap Nord tout en vous faisant découvrir les panoramas grandioses des fjords norvégiens et  des Iles Lofoten 

Pour en savoir plus sur ce programme exclusif et l’itinéraire cliquez ici http://www.croisieres-lecteurs.com/scienceetvie/

Pour réserver : renseignements et réservation possible au 0 811 020 033*  (du lundi au samedi de 9h30 à 17h30). * 0,99€ ttc/min depuis un poste fixe en métropole.

En espérant vous retrouver à bord. Places limitées.

"2025 exmachina", un jeu vidéo pour réfléchir à ses actes

Standard

2010. Adolescent, Fred tourne avec des amis une parodie de film d’horreur, Le Chat Démoniaque. Des photos de l’étripage du matou circulent sur les réseaux sociaux… 2025. Âgé de 31 ans, Fred s’apprête à signer un contrat dans une société de protection de félins. Mais un vieux cliché est diffusé sur Internet, où il martyrise le mistigri…

Ainsi débute « 2025 exmachina », un « serious game » (jeu vidéo « sérieux »), disponible gratuitement sur le Net. Votre rôle ? Remonter dans le passé pour aider Fred à protéger sa vie privée. Une jauge de « prudence » évalue votre vigilance lorsque vous publiez une photo compromettante ou acceptez un inconnu dans votre cercle d’« amis » virtuels.

Depuis son lancement fin 2011, « 2025 exmachina » a attiré plus de 350 000 internautes. En janvier, 15 700 joueurs se sont immergés dans ce ce thriller futuriste dont le premier épisode est parrainé par la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés).

Produit par la société Tralalere, ce jeu « d’éducation critique à la culture Internet » a été conçu pour séduire en priorité les 12-17 ans et être exploité dans les écoles et les centres éducatifs. Il a été élaboré dans le cadre d’ « Internet Sans Crainte », un programme de sensibilisation des jeunes aux risques et enjeux d’Internet, lancé en 2007. « Nous voulions sensibiliser les jeunes sur la persistance des traces que nous laissons sur le Net quand nous publions nos données personnelles, explique Pascale Garreau, responsable du programme « Internet Sans Crainte ». « Les jeunes, constate-t-elle, sont de plus en plus conscients des risques d’une surexposition de la vie privée, mais cela ne se traduit hélas pas forcément par davantage de prudence !». C’est l’objectif de « 2025 exmachina » : jouer pour réfléchir à ses actes.

Pour aller plus loin

> Le jeu : www.2025exmachina.net
> Un site pour apprendre à maîtriser sa vie numérique : www.internetsanscrainte.fr

Des blinis pour un mardi gras à l’ukrainienne

Standard

1. Parce que, tout comme nos crêpes de la Chandeleur, ces pancakes slaves ont une origine à la fois religieuse et folklorique. Ils sont cuisinés en hiver pour fêter le mardi gras russe, appelé Maslenitsa. C’est une fête très ancienne (IIe siècle ap. J.-C.), adoptée par l’Église orthodoxe, pour célébrer le retour prochain du soleil. Cette année, Maslenitsa tombait du 24 février au 2 mars, soit quelques jours seulement avant notre mardi gras.

2. Parce que l’Ukraine est plus que jamais dans l’actualité… Or, quitte à s’intéresser à l’Ukraine, autant honorer le pays en s’attachant aussi à sa culture, sa politique… et sa cuisine !

3. Parce que vous pouvez tout faire avec ces crêpes magiques (sauf mincir : on ne va pas vous mentir, les blinis sont aussi caloriques que les crêpes). Cette recette les met en scène avec du poireau et du saumon, mais essayez aussi ces miniblinis burgers à l’apéritif : posez sur une crêpe de la tapenade noire, des tomates séchées, du chèvre frais, du jambon de Parme, refermez le tout avec un autre blini, et dégustez.

4. Parce que les enfants adorent. Ils pourront préparer eux-mêmes la pâte. Et la déguster, après cuisson : avec de la pâte à tartiner ou de la confiture de mûres, et un bon chocolat chaud, voilà un beau goûter improvisé !

 

Recette pour 4 ukrainophiles

INGRÉDIENTS

La pâte :

• 4 yaourts bulgares.

• 4 pots à yaourt de farine.

• 4 œufs.

• 2 sachets de levure.

• Sel.

La garniture :

• 1 pot de crème fraîche.

• 2 poireaux émincés.

• 400 g de saumon fumé.

• Quelques brins de ciboulette.

• Le jus d’un citron.

 

PRÉPARATION

Mélanger tous les ingrédients pour la pâte et laisser reposer une heure au réfrigérateur. Chauffer du beurre ou de l’huile dans une poêle. Avec une louche, répartir une couche de pâte dans la poêle. Bien dorer les crêpes sur chaque côté. Réserver au chaud.

Faire revenir les poireaux à la poêle avec du beurre. Ajouter un peu de crème fraîche. Poivrer. Disposer des poireaux sur chaque blini en couvrant de saumon fumé. Ajouter une lichette de crème fraîche. Garnir de ciboulette, ajouter quelques gouttes de citron, et déguster tiède avec un vin blanc pas trop gras (mercurey ou jurançon). Ou même de la vodka !

Des blinis pour un mardi gras à l’ukrainienne

Standard

1. Parce que, tout comme nos crêpes de la Chandeleur, ces pancakes slaves ont une origine à la fois religieuse et folklorique. Ils sont cuisinés en hiver pour fêter le mardi gras russe, appelé Maslenitsa. C’est une fête très ancienne (IIe siècle ap. J.-C.), adoptée par l’Église orthodoxe, pour célébrer le retour prochain du soleil. Cette année, Maslenitsa tombait du 24 février au 2 mars, soit quelques jours seulement avant notre mardi gras.

2. Parce que l’Ukraine est plus que jamais dans l’actualité… Or, quitte à s’intéresser à l’Ukraine, autant honorer le pays en s’attachant aussi à sa culture, sa politique… et sa cuisine !

3. Parce que vous pouvez tout faire avec ces crêpes magiques (sauf mincir : on ne va pas vous mentir, les blinis sont aussi caloriques que les crêpes). Cette recette les met en scène avec du poireau et du saumon, mais essayez aussi ces miniblinis burgers à l’apéritif : posez sur une crêpe de la tapenade noire, des tomates séchées, du chèvre frais, du jambon de Parme, refermez le tout avec un autre blini, et dégustez.

4. Parce que les enfants adorent. Ils pourront préparer eux-mêmes la pâte. Et la déguster, après cuisson : avec de la pâte à tartiner ou de la confiture de mûres, et un bon chocolat chaud, voilà un beau goûter improvisé !

 

Recette pour 4 ukrainophiles

INGRÉDIENTS

La pâte :

• 4 yaourts bulgares.

• 4 pots à yaourt de farine.

• 4 œufs.

• 2 sachets de levure.

• Sel.

La garniture :

• 1 pot de crème fraîche.

• 2 poireaux émincés.

• 400 g de saumon fumé.

• Quelques brins de ciboulette.

• Le jus d’un citron.

 

PRÉPARATION

Mélanger tous les ingrédients pour la pâte et laisser reposer une heure au réfrigérateur. Chauffer du beurre ou de l’huile dans une poêle. Avec une louche, répartir une couche de pâte dans la poêle. Bien dorer les crêpes sur chaque côté. Réserver au chaud.

Faire revenir les poireaux à la poêle avec du beurre. Ajouter un peu de crème fraîche. Poivrer. Disposer des poireaux sur chaque blini en couvrant de saumon fumé. Ajouter une lichette de crème fraîche. Garnir de ciboulette, ajouter quelques gouttes de citron, et déguster tiède avec un vin blanc pas trop gras (mercurey ou jurançon). Ou même de la vodka !

Des blinis pour un mardi gras à l’ukrainienne

Standard

1. Parce que, tout comme nos crêpes de la Chandeleur, ces pancakes slaves ont une origine à la fois religieuse et folklorique. Ils sont cuisinés en hiver pour fêter le mardi gras russe, appelé Maslenitsa. C’est une fête très ancienne (IIe siècle ap. J.-C.), adoptée par l’Église orthodoxe, pour célébrer le retour prochain du soleil. Cette année, Maslenitsa tombait du 24 février au 2 mars, soit quelques jours seulement avant notre mardi gras.

2. Parce que l’Ukraine est plus que jamais dans l’actualité… Or, quitte à s’intéresser à l’Ukraine, autant honorer le pays en s’attachant aussi à sa culture, sa politique… et sa cuisine !

3. Parce que vous pouvez tout faire avec ces crêpes magiques (sauf mincir : on ne va pas vous mentir, les blinis sont aussi caloriques que les crêpes). Cette recette les met en scène avec du poireau et du saumon, mais essayez aussi ces miniblinis burgers à l’apéritif : posez sur une crêpe de la tapenade noire, des tomates séchées, du chèvre frais, du jambon de Parme, refermez le tout avec un autre blini, et dégustez.

4. Parce que les enfants adorent. Ils pourront préparer eux-mêmes la pâte. Et la déguster, après cuisson : avec de la pâte à tartiner ou de la confiture de mûres, et un bon chocolat chaud, voilà un beau goûter improvisé !

 

Recette pour 4 ukrainophiles

INGRÉDIENTS

La pâte :

• 4 yaourts bulgares.

• 4 pots à yaourt de farine.

• 4 œufs.

• 2 sachets de levure.

• Sel.

La garniture :

• 1 pot de crème fraîche.

• 2 poireaux émincés.

• 400 g de saumon fumé.

• Quelques brins de ciboulette.

• Le jus d’un citron.

 

PRÉPARATION

Mélanger tous les ingrédients pour la pâte et laisser reposer une heure au réfrigérateur. Chauffer du beurre ou de l’huile dans une poêle. Avec une louche, répartir une couche de pâte dans la poêle. Bien dorer les crêpes sur chaque côté. Réserver au chaud.

Faire revenir les poireaux à la poêle avec du beurre. Ajouter un peu de crème fraîche. Poivrer. Disposer des poireaux sur chaque blini en couvrant de saumon fumé. Ajouter une lichette de crème fraîche. Garnir de ciboulette, ajouter quelques gouttes de citron, et déguster tiède avec un vin blanc pas trop gras (mercurey ou jurançon). Ou même de la vodka !

Des blinis pour un mardi gras à l’ukrainienne

Standard

1. Parce que, tout comme nos crêpes de la Chandeleur, ces pancakes slaves ont une origine à la fois religieuse et folklorique. Ils sont cuisinés en hiver pour fêter le mardi gras russe, appelé Maslenitsa. C’est une fête très ancienne (IIe siècle ap. J.-C.), adoptée par l’Église orthodoxe, pour célébrer le retour prochain du soleil. Cette année, Maslenitsa tombait du 24 février au 2 mars, soit quelques jours seulement avant notre mardi gras.

2. Parce que l’Ukraine est plus que jamais dans l’actualité… Or, quitte à s’intéresser à l’Ukraine, autant honorer le pays en s’attachant aussi à sa culture, sa politique… et sa cuisine !

3. Parce que vous pouvez tout faire avec ces crêpes magiques (sauf mincir : on ne va pas vous mentir, les blinis sont aussi caloriques que les crêpes). Cette recette les met en scène avec du poireau et du saumon, mais essayez aussi ces miniblinis burgers à l’apéritif : posez sur une crêpe de la tapenade noire, des tomates séchées, du chèvre frais, du jambon de Parme, refermez le tout avec un autre blini, et dégustez.

4. Parce que les enfants adorent. Ils pourront préparer eux-mêmes la pâte. Et la déguster, après cuisson : avec de la pâte à tartiner ou de la confiture de mûres, et un bon chocolat chaud, voilà un beau goûter improvisé !

 

Recette pour 4 ukrainophiles

INGRÉDIENTS

La pâte :

• 4 yaourts bulgares.

• 4 pots à yaourt de farine.

• 4 œufs.

• 2 sachets de levure.

• Sel.

La garniture :

• 1 pot de crème fraîche.

• 2 poireaux émincés.

• 400 g de saumon fumé.

• Quelques brins de ciboulette.

• Le jus d’un citron.

 

PRÉPARATION

Mélanger tous les ingrédients pour la pâte et laisser reposer une heure au réfrigérateur. Chauffer du beurre ou de l’huile dans une poêle. Avec une louche, répartir une couche de pâte dans la poêle. Bien dorer les crêpes sur chaque côté. Réserver au chaud.

Faire revenir les poireaux à la poêle avec du beurre. Ajouter un peu de crème fraîche. Poivrer. Disposer des poireaux sur chaque blini en couvrant de saumon fumé. Ajouter une lichette de crème fraîche. Garnir de ciboulette, ajouter quelques gouttes de citron, et déguster tiède avec un vin blanc pas trop gras (mercurey ou jurançon). Ou même de la vodka !

Des blinis pour un mardi gras à l’ukrainienne

Standard

1. Parce que, tout comme nos crêpes de la Chandeleur, ces pancakes slaves ont une origine à la fois religieuse et folklorique. Ils sont cuisinés en hiver pour fêter le mardi gras russe, appelé Maslenitsa. C’est une fête très ancienne (IIe siècle ap. J.-C.), adoptée par l’Église orthodoxe, pour célébrer le retour prochain du soleil. Cette année, Maslenitsa tombait du 24 février au 2 mars, soit quelques jours seulement avant notre mardi gras.

2. Parce que l’Ukraine est plus que jamais dans l’actualité… Or, quitte à s’intéresser à l’Ukraine, autant honorer le pays en s’attachant aussi à sa culture, sa politique… et sa cuisine !

3. Parce que vous pouvez tout faire avec ces crêpes magiques (sauf mincir : on ne va pas vous mentir, les blinis sont aussi caloriques que les crêpes). Cette recette les met en scène avec du poireau et du saumon, mais essayez aussi ces miniblinis burgers à l’apéritif : posez sur une crêpe de la tapenade noire, des tomates séchées, du chèvre frais, du jambon de Parme, refermez le tout avec un autre blini, et dégustez.

4. Parce que les enfants adorent. Ils pourront préparer eux-mêmes la pâte. Et la déguster, après cuisson : avec de la pâte à tartiner ou de la confiture de mûres, et un bon chocolat chaud, voilà un beau goûter improvisé !

 

Recette pour 4 ukrainophiles

INGRÉDIENTS

La pâte :

• 4 yaourts bulgares.

• 4 pots à yaourt de farine.

• 4 œufs.

• 2 sachets de levure.

• Sel.

La garniture :

• 1 pot de crème fraîche.

• 2 poireaux émincés.

• 400 g de saumon fumé.

• Quelques brins de ciboulette.

• Le jus d’un citron.

 

PRÉPARATION

Mélanger tous les ingrédients pour la pâte et laisser reposer une heure au réfrigérateur. Chauffer du beurre ou de l’huile dans une poêle. Avec une louche, répartir une couche de pâte dans la poêle. Bien dorer les crêpes sur chaque côté. Réserver au chaud.

Faire revenir les poireaux à la poêle avec du beurre. Ajouter un peu de crème fraîche. Poivrer. Disposer des poireaux sur chaque blini en couvrant de saumon fumé. Ajouter une lichette de crème fraîche. Garnir de ciboulette, ajouter quelques gouttes de citron, et déguster tiède avec un vin blanc pas trop gras (mercurey ou jurançon). Ou même de la vodka !

Des blinis pour un mardi gras à l’ukrainienne

Standard

1. Parce que, tout comme nos crêpes de la Chandeleur, ces pancakes slaves ont une origine à la fois religieuse et folklorique. Ils sont cuisinés en hiver pour fêter le mardi gras russe, appelé Maslenitsa. C’est une fête très ancienne (IIe siècle ap. J.-C.), adoptée par l’Église orthodoxe, pour célébrer le retour prochain du soleil. Cette année, Maslenitsa tombait du 24 février au 2 mars, soit quelques jours seulement avant notre mardi gras.

2. Parce que l’Ukraine est plus que jamais dans l’actualité… Or, quitte à s’intéresser à l’Ukraine, autant honorer le pays en s’attachant aussi à sa culture, sa politique… et sa cuisine !

3. Parce que vous pouvez tout faire avec ces crêpes magiques (sauf mincir : on ne va pas vous mentir, les blinis sont aussi caloriques que les crêpes). Cette recette les met en scène avec du poireau et du saumon, mais essayez aussi ces miniblinis burgers à l’apéritif : posez sur une crêpe de la tapenade noire, des tomates séchées, du chèvre frais, du jambon de Parme, refermez le tout avec un autre blini, et dégustez.

4. Parce que les enfants adorent. Ils pourront préparer eux-mêmes la pâte. Et la déguster, après cuisson : avec de la pâte à tartiner ou de la confiture de mûres, et un bon chocolat chaud, voilà un beau goûter improvisé !

 

Recette pour 4 ukrainophiles

INGRÉDIENTS

La pâte :

• 4 yaourts bulgares.

• 4 pots à yaourt de farine.

• 4 œufs.

• 2 sachets de levure.

• Sel.

La garniture :

• 1 pot de crème fraîche.

• 2 poireaux émincés.

• 400 g de saumon fumé.

• Quelques brins de ciboulette.

• Le jus d’un citron.

 

PRÉPARATION

Mélanger tous les ingrédients pour la pâte et laisser reposer une heure au réfrigérateur. Chauffer du beurre ou de l’huile dans une poêle. Avec une louche, répartir une couche de pâte dans la poêle. Bien dorer les crêpes sur chaque côté. Réserver au chaud.

Faire revenir les poireaux à la poêle avec du beurre. Ajouter un peu de crème fraîche. Poivrer. Disposer des poireaux sur chaque blini en couvrant de saumon fumé. Ajouter une lichette de crème fraîche. Garnir de ciboulette, ajouter quelques gouttes de citron, et déguster tiède avec un vin blanc pas trop gras (mercurey ou jurançon). Ou même de la vodka !

Des blinis pour un mardi gras à l’ukrainienne

Standard

1. Parce que, tout comme nos crêpes de la Chandeleur, ces pancakes slaves ont une origine à la fois religieuse et folklorique. Ils sont cuisinés en hiver pour fêter le mardi gras russe, appelé Maslenitsa. C’est une fête très ancienne (IIe siècle ap. J.-C.), adoptée par l’Église orthodoxe, pour célébrer le retour prochain du soleil. Cette année, Maslenitsa tombait du 24 février au 2 mars, soit quelques jours seulement avant notre mardi gras.

2. Parce que l’Ukraine est plus que jamais dans l’actualité… Or, quitte à s’intéresser à l’Ukraine, autant honorer le pays en s’attachant aussi à sa culture, sa politique… et sa cuisine !

3. Parce que vous pouvez tout faire avec ces crêpes magiques (sauf mincir : on ne va pas vous mentir, les blinis sont aussi caloriques que les crêpes). Cette recette les met en scène avec du poireau et du saumon, mais essayez aussi ces miniblinis burgers à l’apéritif : posez sur une crêpe de la tapenade noire, des tomates séchées, du chèvre frais, du jambon de Parme, refermez le tout avec un autre blini, et dégustez.

4. Parce que les enfants adorent. Ils pourront préparer eux-mêmes la pâte. Et la déguster, après cuisson : avec de la pâte à tartiner ou de la confiture de mûres, et un bon chocolat chaud, voilà un beau goûter improvisé !

 

Recette pour 4 ukrainophiles

INGRÉDIENTS

La pâte :

• 4 yaourts bulgares.

• 4 pots à yaourt de farine.

• 4 œufs.

• 2 sachets de levure.

• Sel.

La garniture :

• 1 pot de crème fraîche.

• 2 poireaux émincés.

• 400 g de saumon fumé.

• Quelques brins de ciboulette.

• Le jus d’un citron.

 

PRÉPARATION

Mélanger tous les ingrédients pour la pâte et laisser reposer une heure au réfrigérateur. Chauffer du beurre ou de l’huile dans une poêle. Avec une louche, répartir une couche de pâte dans la poêle. Bien dorer les crêpes sur chaque côté. Réserver au chaud.

Faire revenir les poireaux à la poêle avec du beurre. Ajouter un peu de crème fraîche. Poivrer. Disposer des poireaux sur chaque blini en couvrant de saumon fumé. Ajouter une lichette de crème fraîche. Garnir de ciboulette, ajouter quelques gouttes de citron, et déguster tiède avec un vin blanc pas trop gras (mercurey ou jurançon). Ou même de la vodka !